Quantcast

OpenData RTE dans Osmose-QA

Previous Topic Next Topic
 
classic Classic list List threaded Threaded
12 messages Options
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

OpenData RTE dans Osmose-QA

Frédéric Rodrigo-2
Salut,

Deux jeux de données de l'OpenData de RTE sont maintenant disponible
dans osmose-QA :


Les supports (pylônes...), permettent notamment la détection de lignes
de transport d’électricité manquantes.

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8290,8901

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8290,8901


Les postes électriques

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8280,7190,8281

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8280,7190,8281


Frédéric.


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

Art Penteur
Le test ne serait-il pas trop sensible ?
Il me semble signaler un pylône manquant juste à côté d'un pylône existant, exemple ci-dessous :




Art.

Le 20 avril 2017 à 22:20, Frédéric Rodrigo <[hidden email]> a écrit :
Salut,

Deux jeux de données de l'OpenData de RTE sont maintenant disponible dans osmose-QA :


Les supports (pylônes...), permettent notamment la détection de lignes de transport d’électricité manquantes.

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8290,8901

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8290,8901


Les postes électriques

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8280,7190,8281

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8280,7190,8281


Frédéric.


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

Frédéric Rodrigo-2
Le seuil est à 10m.

J'en ai déjà vu des comme ça. Regarde si le pylône est bien à ça place.

Il y a des endroits où il y a plein de pylônes très proches, on ne peut
pas non plus mettre une marge trop grande, d'autant plus que les
positions RTE sont généralement bonne.

Frédéric.



Le 22/04/2017 à 10:45, Art Penteur a écrit :

> Le test ne serait-il pas trop sensible ?
> Il me semble signaler un pylône manquant juste à côté d'un pylône
> existant, exemple ci-dessous :
>
>
> ​
>
> Art.
>
> Le 20 avril 2017 à 22:20, Frédéric Rodrigo <[hidden email]
> <mailto:[hidden email]>> a écrit :
>
>     Salut,
>
>     Deux jeux de données de l'OpenData de RTE sont maintenant
>     disponible dans osmose-QA :
>
>
>     Les supports (pylônes...), permettent notamment la détection de
>     lignes de transport d’électricité manquantes.
>
>     http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8290,8901
>     <http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8290,8901>
>
>     http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8290,8901
>     <http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8290,8901>
>
>
>     Les postes électriques
>
>     http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8280,7190,8281
>     <http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8280,7190,8281>
>
>     http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8280,7190,8281
>     <http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8280,7190,8281>
>
>
>     Frédéric.
>
>
>     _______________________________________________
>     Talk-fr mailing list
>     [hidden email] <mailto:[hidden email]>
>     https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
>     <https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr>
>
>
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> [hidden email]
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr



_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

David Crochet
Bonjour


Le 22/04/2017 à 11:43, Frédéric Rodrigo a écrit :
> d'autant plus que les positions RTE sont généralement bonne.

Oui, en zoommant bien, la donnée RTE est plus précise que le
positionnement manuel.

Cordialement

--
David Crochet


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

verdy_p
In reply to this post by Art Penteur
attention la position d'un pylone n'est pas à son sommet, mais à sa base et callé au centre des 4 pieds (pour bien positionner regarder aussi l'ombre sur le sol si on voit mal le pied). Cependant au delà de cette erreur de parallaxe, il peut y avoir de légers écarts de l'orthophoto dans les zones à relief si le pylone est placé sur une pente, mais en général il est plutôt placé sur les points hauts où la parallaxe est moins sensible).

Les relevés de RTE cependant sont faits avec une très bonne précision: la tension des câbles et la stabilité et la résistance au vent en dépend, surtout là où la ligne fait un angle, où il faut maintenir une contre-poussée calculée précisément ou sinon construire un autre pylone plus rapproché de l'angle: 1 mètre d'écart et les forces augmentent beaucoup).

Même chose pour les pylones de téléphériques et télécabines (cependant comme ils sont souvent sur des pentes élevées et des reliefs très irréguliers, ils ne sont pas toujours posés verticalement, l'erreur de parallaxe sur les photos peut être difficile à estimer)

Garanti sans virus. www.avast.com

Le 22 avril 2017 à 10:45, Art Penteur <[hidden email]> a écrit :
Le test ne serait-il pas trop sensible ?
Il me semble signaler un pylône manquant juste à côté d'un pylône existant, exemple ci-dessous :




Art.

Le 20 avril 2017 à 22:20, Frédéric Rodrigo <[hidden email]> a écrit :
Salut,

Deux jeux de données de l'OpenData de RTE sont maintenant disponible dans osmose-QA :


Les supports (pylônes...), permettent notamment la détection de lignes de transport d’électricité manquantes.

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8290,8901

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8290,8901


Les postes électriques

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/errors/?item=8280,7190,8281

http://osmose.openstreetmap.fr/fr/map/#item=8280,7190,8281


Frédéric.


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr



_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

Art Penteur
In reply to this post by David Crochet
C'est l'occasion de poser la question du codage des pylônes qui
portent un point géodésique.

Exemple : http://www.openstreetmap.org/node/670155064#map=17/44.41231/1.41735

Quelle solution fait consensus, actuellement ?
  - 1 seul nœud avec tous les attributs (power-=tower et  man_made
survey_point). ça a une certaine cohérence physique, mais pose des
problèmes de codage (par exemple, comment combiner la ref IGN et la
ref RTE) ?
  - 2 nœuds très proches (éventuellement liés par une relation de type site)
  - créer un polygone power=tower, avec un nœud à chacun des pieds du
pylône, avec le survey_point naturellement à l'intérieur du polygone
(mais la page wiki de power=tower interdit les polygones) ?
  - autre ?

Art

Le 22 avril 2017 à 11:50, David Crochet <[hidden email]> a écrit :

> Bonjour
>
>
> Le 22/04/2017 à 11:43, Frédéric Rodrigo a écrit :
>>
>> d'autant plus que les positions RTE sont généralement bonne.
>
>
> Oui, en zoommant bien, la donnée RTE est plus précise que le positionnement
> manuel.
>
> Cordialement
>
> --
> David Crochet
>
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> [hidden email]
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr

_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

François Lacombe-2
Hello,

Côté power, pas en faveur du tout d'indiquer les pylônes avec un polygone marquant l'aire de la base.
C'est parfois fait en sortie du cadastre et indiqué en building=yes wall=no mais je le supprime systématiquement.
Si tant est qu'il faille l'évoquer, un polygone est assez complexe à intégrer à une ligne (en l’occurrence les câbles supportés par le pylône).

Pour les références, chez RTE le numéro d'un pylône n'est pas unique nationalement. Utiliser ref:FR:RTE ne me semble pas judicieux.
En revanche on pourrait créer un ref:FR:RTE_support documenté correctement en indiquant que c'est une référence unique sur la file de pylône sur laquelle il prend effet.
Ainsi les points géodésiques IGN n'entreront pas en conflit et on pourra continuer d'utiliser un simple noeud pour tout le monde.


A+


François Lacombe

fl dot infosreseaux At gmail dot com
www.infos-reseaux.com
@InfosReseaux

Le 23 avril 2017 à 11:03, Art Penteur <[hidden email]> a écrit :
C'est l'occasion de poser la question du codage des pylônes qui
portent un point géodésique.

Exemple : http://www.openstreetmap.org/node/670155064#map=17/44.41231/1.41735

Quelle solution fait consensus, actuellement ?
  - 1 seul nœud avec tous les attributs (power-=tower et  man_made
survey_point). ça a une certaine cohérence physique, mais pose des
problèmes de codage (par exemple, comment combiner la ref IGN et la
ref RTE) ?
  - 2 nœuds très proches (éventuellement liés par une relation de type site)
  - créer un polygone power=tower, avec un nœud à chacun des pieds du
pylône, avec le survey_point naturellement à l'intérieur du polygone
(mais la page wiki de power=tower interdit les polygones) ?
  - autre ?

Art

Le 22 avril 2017 à 11:50, David Crochet <[hidden email]> a écrit :
> Bonjour
>
>
> Le 22/04/2017 à 11:43, Frédéric Rodrigo a écrit :
>>
>> d'autant plus que les positions RTE sont généralement bonne.
>
>
> Oui, en zoommant bien, la donnée RTE est plus précise que le positionnement
> manuel.
>
> Cordialement
>
> --
> David Crochet
>
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> [hidden email]
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr

_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

verdy_p


Le 23 avril 2017 à 15:17, François Lacombe <[hidden email]> a écrit :
Hello,

Côté power, pas en faveur du tout d'indiquer les pylônes avec un polygone marquant l'aire de la base.
C'est parfois fait en sortie du cadastre et indiqué en building=yes wall=no mais je le supprime systématiquement.
Si tant est qu'il faille l'évoquer, un polygone est assez complexe à intégrer à une ligne (en l’occurrence les câbles supportés par le pylône).

Pour les références, chez RTE le numéro d'un pylône n'est pas unique nationalement. Utiliser ref:FR:RTE ne me semble pas judicieux.

S'il n'est pas unique c'est marce qu'il y a un découpage en sous-réseaux. Mais comme ces sous-réseaux ne sont pas encore identifiés... Je vois mal ce qu'on va mettre à la place. En attendant ref:FR:RTE est le seule élément adéquat, même s'il n'est pas unique nationalement mais dépend de la délimitation de zones ou de sous-réseaux (qui pourraient avoir des recouvrement territoriaux selon les classes de distribution ou selon les contrats avec les collectivités ou producteurs d'énergie voire aussi les contrats avec les autres producteurs européens, ou des gestionnaires d'équipements de transport dont RTE ne serait que locataire ou concessionnaire).
 
En revanche on pourrait créer un ref:FR:RTE_support documenté correctement en indiquant que c'est une référence unique sur la file de pylône sur laquelle il prend effet.

avant de parler d'une nouvelle clé il faut savoir ce qu'on va mettre dedans. Comme tu dis que le numéro n'est pas unique nationalement, si ton idée est de le rendre unique il nous manque un identifiant de sous-réseau. Si c'est juste pour remettre la même valeur que ce qu'on met actuellement dans ref:FR:RTE, cela n'a strictement aucun intérêt, on complique juste les choses avec un autre tag de plus pas mieux renseigné qu'avant.
 
Ainsi les points géodésiques IGN n'entreront pas en conflit et on pourra continuer d'utiliser un simple noeud pour tout le monde.

Les points géodésiques IGN n'ont absolument pas besoin d'être liés aux références des pylones RTE. Même leir positionnement est différent ! Le réseau géodésique s'appuie sur un point précis du pylone, à une hauteur spécifiée, et il peut y en avoir plusieurs, alros que RTE mettra une référence pour le support entier voir pourra créer des références sur certains porteurs de câbles selon la hauteur ou la tension quand le mêem pylone supporte plusieurs lignes.

On fera donc comme pour les points géodésiques des églises ou des châteaux d'eau: des noeuds distincts, et indépendant des références liées aux usages des supports Même problème pour les pylônes télécom (émetteurs, réémetteurs, relais hertziens, antennes de téléphonie mobile): on a des références séparées dans la base de l'agence française des fréquences, et des références pour chaque réseau locataire des antennes, parfois partagées par plusieurs opérateurs (téléphonie mobile 2G/3G/4G/5G, Wimax, radio, télévision, sécurité publique, sociétés de transport et logistique, liaisons privées permanentes ou louées temporairement à la demande) et souvent plusieurs équipements sur le même support, et plusieurs fréquences.

Dès qu'on esssaye de tout mélanger sur le même noeud on a des problèmes de maintenance et d’ambiguïté des tags, alors que le positionnement des noeuds (même s'il est très précis, n'atteint pas la précision centimétrique et qu'on peut très bien grouper plusieurs noeuds distincts côte à cote dans la marge de précision de chaque source, sans les fusionner.

On l'a vu aussi les points géodésiques peuvent disparaitre en même temps que leur support, ou être replacé sur un nouvel équipement au même endroit ou un peu à côté si une nouvelle mesure est effectuée. Même pour ces points quand ils disparaissent et sont reconstruits, ils seront remesurés avec les outils actuels et des nœuds voisins seront réalignés. Les modèles géodésiques ont également pu changer entre temps (le terrain bouge, quelques millimètres ou centimètres par an selon les endroits, cela s'accumule avec le temps quand ces points ne sont pas révisés pendant des décennies ...) et il n'y a pas de raison d'empêcher de déplacer un support physique selon une source nouvelle, si le points géodésique lui-même n'est pas révisé officiellement.

Pour les gros pylônes, on n'a même pas une précision décimétrique, la précision métrique est suffisante si on regarde simplement la place occupée au sol par les 4 pieds (et en haut les porteurs sont encore plus larges). Un point géodésique au pied sera sur un des angles, en hauteur il sera souvent avec un petit réflecteur fixé au centre d'un porteur, il n'est pratiquement jamais directement sur un des câbles, et l'écartemetn entre les cables atteint aussi plusieurs mètres (et pourtant on n'en tient pas compte dans OSM en ne représentant qu'une ligne centrale pour tous les câbles....
 

_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

Art Penteur
J'ai opté pour 2 points distincts, liés par une relation de type site

Art.

Le 23 avril 2017 à 22:15, Philippe Verdy <[hidden email]> a écrit :

>
>
> Le 23 avril 2017 à 15:17, François Lacombe <[hidden email]> a
> écrit :
>>
>> Hello,
>>
>> Côté power, pas en faveur du tout d'indiquer les pylônes avec un polygone
>> marquant l'aire de la base.
>> C'est parfois fait en sortie du cadastre et indiqué en building=yes
>> wall=no mais je le supprime systématiquement.
>> Si tant est qu'il faille l'évoquer, un polygone est assez complexe à
>> intégrer à une ligne (en l’occurrence les câbles supportés par le pylône).
>>
>> Pour les références, chez RTE le numéro d'un pylône n'est pas unique
>> nationalement. Utiliser ref:FR:RTE ne me semble pas judicieux.
>
>
> S'il n'est pas unique c'est marce qu'il y a un découpage en sous-réseaux.
> Mais comme ces sous-réseaux ne sont pas encore identifiés... Je vois mal ce
> qu'on va mettre à la place. En attendant ref:FR:RTE est le seule élément
> adéquat, même s'il n'est pas unique nationalement mais dépend de la
> délimitation de zones ou de sous-réseaux (qui pourraient avoir des
> recouvrement territoriaux selon les classes de distribution ou selon les
> contrats avec les collectivités ou producteurs d'énergie voire aussi les
> contrats avec les autres producteurs européens, ou des gestionnaires
> d'équipements de transport dont RTE ne serait que locataire ou
> concessionnaire).
>
>>
>> En revanche on pourrait créer un ref:FR:RTE_support documenté correctement
>> en indiquant que c'est une référence unique sur la file de pylône sur
>> laquelle il prend effet.
>
>
> avant de parler d'une nouvelle clé il faut savoir ce qu'on va mettre dedans.
> Comme tu dis que le numéro n'est pas unique nationalement, si ton idée est
> de le rendre unique il nous manque un identifiant de sous-réseau. Si c'est
> juste pour remettre la même valeur que ce qu'on met actuellement dans
> ref:FR:RTE, cela n'a strictement aucun intérêt, on complique juste les
> choses avec un autre tag de plus pas mieux renseigné qu'avant.
>
>>
>> Ainsi les points géodésiques IGN n'entreront pas en conflit et on pourra
>> continuer d'utiliser un simple noeud pour tout le monde.
>
>
> Les points géodésiques IGN n'ont absolument pas besoin d'être liés aux
> références des pylones RTE. Même leir positionnement est différent ! Le
> réseau géodésique s'appuie sur un point précis du pylone, à une hauteur
> spécifiée, et il peut y en avoir plusieurs, alros que RTE mettra une
> référence pour le support entier voir pourra créer des références sur
> certains porteurs de câbles selon la hauteur ou la tension quand le mêem
> pylone supporte plusieurs lignes.
>
> On fera donc comme pour les points géodésiques des églises ou des châteaux
> d'eau: des noeuds distincts, et indépendant des références liées aux usages
> des supports Même problème pour les pylônes télécom (émetteurs, réémetteurs,
> relais hertziens, antennes de téléphonie mobile): on a des références
> séparées dans la base de l'agence française des fréquences, et des
> références pour chaque réseau locataire des antennes, parfois partagées par
> plusieurs opérateurs (téléphonie mobile 2G/3G/4G/5G, Wimax, radio,
> télévision, sécurité publique, sociétés de transport et logistique, liaisons
> privées permanentes ou louées temporairement à la demande) et souvent
> plusieurs équipements sur le même support, et plusieurs fréquences.
>
> Dès qu'on esssaye de tout mélanger sur le même noeud on a des problèmes de
> maintenance et d’ambiguïté des tags, alors que le positionnement des noeuds
> (même s'il est très précis, n'atteint pas la précision centimétrique et
> qu'on peut très bien grouper plusieurs noeuds distincts côte à cote dans la
> marge de précision de chaque source, sans les fusionner.
>
> On l'a vu aussi les points géodésiques peuvent disparaitre en même temps que
> leur support, ou être replacé sur un nouvel équipement au même endroit ou un
> peu à côté si une nouvelle mesure est effectuée. Même pour ces points quand
> ils disparaissent et sont reconstruits, ils seront remesurés avec les outils
> actuels et des nœuds voisins seront réalignés. Les modèles géodésiques ont
> également pu changer entre temps (le terrain bouge, quelques millimètres ou
> centimètres par an selon les endroits, cela s'accumule avec le temps quand
> ces points ne sont pas révisés pendant des décennies ...) et il n'y a pas de
> raison d'empêcher de déplacer un support physique selon une source nouvelle,
> si le points géodésique lui-même n'est pas révisé officiellement.
>
> Pour les gros pylônes, on n'a même pas une précision décimétrique, la
> précision métrique est suffisante si on regarde simplement la place occupée
> au sol par les 4 pieds (et en haut les porteurs sont encore plus larges). Un
> point géodésique au pied sera sur un des angles, en hauteur il sera souvent
> avec un petit réflecteur fixé au centre d'un porteur, il n'est pratiquement
> jamais directement sur un des câbles, et l'écartemetn entre les cables
> atteint aussi plusieurs mètres (et pourtant on n'en tient pas compte dans
> OSM en ne représentant qu'une ligne centrale pour tous les câbles....
>
>
> _______________________________________________
> Talk-fr mailing list
> [hidden email]
> https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
>

_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

Vincent Pottier
In reply to this post by Art Penteur
Le 23/04/2017 à 11:03, Art Penteur a écrit :

> C'est l'occasion de poser la question du codage des pylônes qui
> portent un point géodésique.
>
> Exemple : http://www.openstreetmap.org/node/670155064#map=17/44.41231/1.41735
>
> Quelle solution fait consensus, actuellement ?
>    - 1 seul nœud avec tous les attributs (power-=tower et  man_made
> survey_point). ça a une certaine cohérence physique, mais pose des
> problèmes de codage (par exemple, comment combiner la ref IGN et la
> ref RTE) ?
>    - 2 nœuds très proches (éventuellement liés par une relation de type site)
>    - créer un polygone power=tower, avec un nœud à chacun des pieds du
> pylône, avec le survey_point naturellement à l'intérieur du polygone
> (mais la page wiki de power=tower interdit les polygones) ?
>    - autre ?
>
> Art
>
Bonjour,

Le nœud survey_point comporte un tag ele qui vaut pour l'altitude du
repère et non celle du pylône, celle-ci étant considérée au pied de ce
dernier, au niveau du sol.

Le pylône est un objet propre avec ses propres coordonnées, sa propre
altitude, le repère en est un autre : d'où deux objets différents.

En ne gardant qu'un seul nœud, on induit une erreur, de considérer le
tag ele comme étant l'altitude du pylône.

Après, reste à voir comment relier les deux.

FrViPofm

_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

François Lacombe-2
Hello,

C'est vrai que je n'avais pas vu tout ces problèmes.

D'accord avec vous pour créer deux points distincts
Une relation de type site semble lourd mais pour autant le bon outil parce qu'il n'y a pas de périmètre fermé pour entourer tout ces éléments
Parfois il y a deux points géodésiques sur le même pylône, je l'ai vu récemment (il y a donc 3 nœuds, même aujourd'hui, dans la base)


A+

François Lacombe

fl dot infosreseaux At gmail dot com
www.infos-reseaux.com
@InfosReseaux

Le 25 avril 2017 à 10:24, Vincent Pottier <[hidden email]> a écrit :
Le 23/04/2017 à 11:03, Art Penteur a écrit :
C'est l'occasion de poser la question du codage des pylônes qui
portent un point géodésique.

Exemple : http://www.openstreetmap.org/node/670155064#map=17/44.41231/1.41735

Quelle solution fait consensus, actuellement ?
   - 1 seul nœud avec tous les attributs (power-=tower et  man_made
survey_point). ça a une certaine cohérence physique, mais pose des
problèmes de codage (par exemple, comment combiner la ref IGN et la
ref RTE) ?
   - 2 nœuds très proches (éventuellement liés par une relation de type site)
   - créer un polygone power=tower, avec un nœud à chacun des pieds du
pylône, avec le survey_point naturellement à l'intérieur du polygone
(mais la page wiki de power=tower interdit les polygones) ?
   - autre ?

Art

Bonjour,

Le nœud survey_point comporte un tag ele qui vaut pour l'altitude du repère et non celle du pylône, celle-ci étant considérée au pied de ce dernier, au niveau du sol.

Le pylône est un objet propre avec ses propres coordonnées, sa propre altitude, le repère en est un autre : d'où deux objets différents.

En ne gardant qu'un seul nœud, on induit une erreur, de considérer le tag ele comme étant l'altitude du pylône.

Après, reste à voir comment relier les deux.

FrViPofm


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Reply | Threaded
Open this post in threaded view
|  
Report Content as Inappropriate

Re: OpenData RTE dans Osmose-QA

verdy_p
De toute façon ces points géodésiques posés sur pylônes peuvent changer avec le temps: un pylône peut être démoli. Le point de repérage posé sur le pylone le sera aussi (y compris son repère en hauteur) et remplacé par un point marqué au sol. Dans ce genre de cas, l'administration devrait en être avisée si le repère doit être déplacé ou détruit. Mais il peut parfois s'écouler des mois voire des années avant que ce soit visible dans les bases de données. Parfois le point est simplement constaté comme détruit et pas toujours remplacé si l'administration n'en ressent pas le besoin, ou d'autres repères seront mis en place à proximité là où ils seront plus facilement repérables et visibles.
Assez souvent ce n'est même pas nécessaire de les remplacer car il y a assez d'autres repères sur le terrain, posés par exemple lors d'opérations de bornage pour des constructions nouvelles déjà réalisées. Les opérateurs de différents réseaux ont également leurs propres bornes de repérage (exemples: réseaux d'eau potable, plaques d'égouts, armoires télécom, signalisation routière, éclairage public, antennes de téléphonie mobile) qui complète efficacement le réseau géodésique de base, et sont souvent plus à jour et géolocalisés plus précisément que les anciennes bornes qui n'ont pas été revisitées depuis des années avec les outils de mesure modernes plus précis.

La densité des différents points et leur "mise en commun" par les différents opérateurs évite de multiplier inutilement les visites de géomètres (d'autant plus que les géomètres sollicités travaillent avec les mêmes outils et les mêmes méthodes et peuvent travailler indifféremment pour l'administration ou pour des opérateurs ou maîtres d'oeuvre de chantiers importants: toute construction en hauteur de toute façon fait l'objet de procédures et d'enquêtes de voisinage; les repères géodésiques et de nivellement nécessaires pour ces chantiers sont réalisés et placés sur le terrain et signalés sur les plans de permis de construire, les communes pouvant en exiger la pose et la certification par des géomètres agréés; un certain nombre de ces points de repères seront temporaires, durant le chantier, d'autres seront destinés à être conservés de façon pérenne et seront incorporés au cadastre, et le réseau géodésique pourra en intégrer un certain nombre selon ses besoins et les consolider plus solidement que les premières bornes en plastique juste plantées au sol).

Il me semble même qu'un propriétaire ne peut s'opposer à la matérialisation d'un point géodésique sur sa construction, que ce soit une plaque sur un mur ou un pylône, ou une borne bétonnée et que l'administration fait les choses correctement pour ne pas empiéter les terrains et "défigurer" les bâtiments avec des matériaux inappropriés. Parfois il n'est même pas nécessaire de construire quoi que ce soit : la construction elle-même est suffisante et dispose d'un élément stable bien repérable (d'ou l'existence dans les fiches géodésiques de points qui mentionnent simplement un pignon d'angle de murs à une hauteur elle aussi matérialisée par exemple sur la limite de toiture, ou bien sur un parafoudre à la hauteur du pied sur le toit ou sur une cheminée). C'est plus pérenne et plus stable que plein de bornes au sol ou des poteaux le long des routes, ou des plaques fixées sur une paroi naturelle non stabilisée et soumise à l'érosion...

Enfin aujourd'hui on n'a plus besoin d'autant de points géodésiques que dans le passé, un nombre plus limité suffit pour aligner les photos aériennes et les relevés GPS. La télémétrie laser ou radio a aussi grandement amélioré la précision des mesures par rapport aux anciennes méthodes purement visuelles avec des instruments optiques (où il fallait faire un plus grand nombre de mesures avec plus de repères pour atteindre une précision suffisante). On ne manque plus de sources orthophotographiques ni de satellites d'observation (même hors des galaxies GPS) qui sont largement mises en commun et réutilisées (pas toujours sous licence libre et gratuite, mais c'est de toute façon beaucoup moins cher que d'employer des armées de géomètres). La seule tâche de l'administration est alors de sélectionner les meilleures sources pour pérenniser et consolider son réseau géodésique de base servant de référence légale et revoir ensuite ce réseau tous les X années pour voir s'il est encore suffisant.

Le 25 avril 2017 à 17:27, François Lacombe <[hidden email]> a écrit :
Hello,

C'est vrai que je n'avais pas vu tout ces problèmes.

D'accord avec vous pour créer deux points distincts
Une relation de type site semble lourd mais pour autant le bon outil parce qu'il n'y a pas de périmètre fermé pour entourer tout ces éléments
Parfois il y a deux points géodésiques sur le même pylône, je l'ai vu récemment (il y a donc 3 nœuds, même aujourd'hui, dans la base)


A+

François Lacombe

fl dot infosreseaux At gmail dot com
www.infos-reseaux.com
@InfosReseaux

Le 25 avril 2017 à 10:24, Vincent Pottier <[hidden email]> a écrit :
Le 23/04/2017 à 11:03, Art Penteur a écrit :
C'est l'occasion de poser la question du codage des pylônes qui
portent un point géodésique.

Exemple : http://www.openstreetmap.org/node/670155064#map=17/44.41231/1.41735

Quelle solution fait consensus, actuellement ?
   - 1 seul nœud avec tous les attributs (power-=tower et  man_made
survey_point). ça a une certaine cohérence physique, mais pose des
problèmes de codage (par exemple, comment combiner la ref IGN et la
ref RTE) ?
   - 2 nœuds très proches (éventuellement liés par une relation de type site)
   - créer un polygone power=tower, avec un nœud à chacun des pieds du
pylône, avec le survey_point naturellement à l'intérieur du polygone
(mais la page wiki de power=tower interdit les polygones) ?
   - autre ?

Art

Bonjour,

Le nœud survey_point comporte un tag ele qui vaut pour l'altitude du repère et non celle du pylône, celle-ci étant considérée au pied de ce dernier, au niveau du sol.

Le pylône est un objet propre avec ses propres coordonnées, sa propre altitude, le repère en est un autre : d'où deux objets différents.

En ne gardant qu'un seul nœud, on induit une erreur, de considérer le tag ele comme étant l'altitude du pylône.

Après, reste à voir comment relier les deux.

FrViPofm


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr


_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr



_______________________________________________
Talk-fr mailing list
[hidden email]
https://lists.openstreetmap.org/listinfo/talk-fr
Loading...